Ephémérides

La basse lumière
Longue et lente,
Voile saules et aulnes
D'opaques guirlandes.

La mer trop lointaine
Fait vibrer son coeur
Dans les veines des rivières.

Le flot de ses fruits
Féconde les berges,
Embrasse les digues,
Pour enfin s'arrêter
Aux villages bercés.

Les feuillages frissonnants
Des peupliers bien dressés
Dans le ciel, alignés,
Murmurent un adieu
Aux roseaux en hommage.

Un dernier éclat
Du soleil, rouge-fondant
Avale la boue et
Le bois flamboyant.

© Copyright Tadorna

Ingezonden door

Tadorna

Geplaatst op

30-07-2015

Over dit gedicht

Zonsondergang in de polder bij de getijdenrivier

Tags

Avond Polder Rivier Zee Zonsondergang